Communiqué de presse
logo imprimer

Comment plus de 2120 voix ont-elles pu s’évaporer entre l’Assemblée Générale de la SPEDIDAM le 28 juin et le 12 juillet date de proclamation des résultats de l’élection des membres du Conseil d’Administration ?

Nous sommes les premiers à le regretter, mais les statuts de la SPEDIDAM sont ainsi faits, pour peser sur une élection au CA de la SPEDIDAM il faut réunir un maximum de pouvoirs de la part de sociétaires qui ne se déplacent pas personnellement à l’assemblée générale annuelle. 

Candidats regroupés sous la bannière "POUR UNE SPEDIDAM MODERNE EFFICACE ET TRANSPARENTE" et avec l’aide de plusieurs soutiens, nous avons fait enregistrer 3454 voix auprès de l’huissier chargé des opérations de vote le 28 juin lors de l’AG statutaire de la société (voir documents pages suivantes). 
A cela, il faut ajouter naturellement des pouvoirs à notre nom qui ont été envoyés au siège de la SPEDIDAM sans que nous le sachions en préalable et des votes effectués par Internet. 

L’arithmétique donnait donc au minimum 3454 à chacun d’entre nous mais nous en avons eu respectivement entre 1334 et 1500. Ce sont donc plus de 2120 sociétaires qui ont été exclus du vote dans un scrutin qui compte officiellement 4155 suffrages exprimés. Plusieurs milliers d’artistes ont pensé participer au scrutin en nous confiant leur pouvoirs, mais ils en ont été empêchés : Pour qui, pour quoi ? Qui l’a décidé et sur quelles bases ?  

La SPEDIDAM ne donne aucune information sur son site sur la raison de ce hold-up électoral !

De leur côté, le président-candidat François Nowak (3209 voix), le gérant-candidat Guillaume Damerval (3188 voix) et le cadre salarié-candidat François Lubrano (3270 voix) sont réélus avec 5 autres candidats qui obtiennent entre 2929 et 3270 voix. La SPEDIDAM est ainsi faite que les scrutins se déroulent sans scrutateurs extérieurs ni représentants des candidats. Ce sont les dirigeants en place qui décident de tout, donnent les directives à l’huissier et donc visiblement, désormais, sélectionnent qui a le droit de voter et qui n’en a pas le droit dans l’opacité la plus complète. 

Le Président du TGI de Paris, en date du 25 juin 2018, a ordonné que copie de tous les documents relatifs au scrutin soit remise à un huissier nommé à cet effet. Pour l’instant la SPEDIDAM refuse d’exécuter cette décision.  

Nous demandons à ce que tous les pouvoirs déclarés valides par la justice soient acceptés et que les bulletins de vote soient recomptés. 

Nous saisissons immédiatement le ministère de la culture et la Commission de contrôle des organismes de gestion collective de ces irrégularités. 

Paris, le 18 juillet 2018

Les candidats de la liste "Pour une SPEDIDAM moderne, efficace et transparente" : Jean-Paul BAZIN, Alain BEGHIN (présenté par le SNAM-CGT), Jean-Luc BERNARD (présenté par le SNM-FO), Martine DEGIOANNI, Karine HUET (présentée par le SNAM-CGT), Jean-Pierre JUSSEY, Guy TOUVRON, Slim PEZIN

(télécharger le communiqué)


RÉSULTATS OFFICIELS DU SCRUTIN :

NOWAK François : 3209 voix – Élu
KATCHE Emmanuel : 3243 voix – Élu
LUBRANO François : 3270 voix – Élu
ROMAN Roberta : 2929 voix – Élue
SEVA Eric : 3174 voix – Élu
DAMERVAL Guillaume : 3188 voix – Élu
CHAUVET Claude : 3215 voix – Élue
VENTULA Michel : 3176 voix – Élu

TOUVRON Guy : 1448 voix
BAZIN Jean-Paul : 1398 voix
BEGHIN Alain : 1334 voix
BERNARD Jean-Luc : 1442 voix
DEGIOANNI Martine : 1500 voix
HUET Karine : 1466 voix
JUSSEY Jean-Pierre : 1378 voix
PEZIN Slim : 1450 voix

NB : Les suivant ont moins de 210 voix



NB : le bordereau de Mme DEGIOANNI n’est pas disponible actuellement, il comporte 510 pouvoirs


Actus

Permanence sociale

PERMANENCE SOCIALE FEDERALE

Plusieurs syndicats de la fédération nationale (...)

Mobilisations

9 Octobre 2018 : Journée interprofessionnelle d’actions et de grèves (...)

Calendrier

Le calendrier ne s'affichera que lorsque vous aurez activé le plugin "Mini Calendrier"
Pas d'évènements à venir
SNAM-CGT 14-16 rue des Lilas 75019 Paris - tél 01 42 02 30 80

puceContact puceEspace rédacteurs

RSS

2008-2018 © SNAM-CGT - Tous droits réservés