Plate-forme nationale Cafés Cultures


Les 16 et 17 janvier 2008, les premières rencontres nationales des Cafés Cultures se sont déroulées à Nantes, lors des Biennales Internationales du Spectacle.

Ces rencontres qui ont réunis plus de 700 participants (Exploitants de cafés de toute la France, chercheurs, universitaires, artistes, acteurs culturels, syndicats, collectivités territoriales, élus... ) s’articulaient autour de trois axes : culturel, social et économique.

Saluées par l’ensemble des partenaires elles ont permis d’identifier précisément les difficultés rencontrées par ces établissements et de déboucher sur de réelles avancées et perspectives pour les Cafés Cultures, les artistes et plus globalement le secteur culturel.

Depuis ces rencontres de multiples initiatives locales (Régions Aquitaine et Pays de la Loire, Ville de Nantes, Midi Pyrénées, Toulouse…) émergent sur nos territoires. Suite à ces rencontres nationales, l’ensemble des partenaires ont mis en place une plate-forme nationales sur les « cafés cultures » réunissant le Ministère de la Culture (DMDTS), le Ministère de l’Intérieur, les syndicats professionnels SNAM-CGT et UMIH, le Collectif Culture Bar – Bars, la Région Pays de la Loire, la Région Aquitaine. Cette plate-forme est animée par le Pôle (Pôle de coopération des acteurs pour les musiques actuelles en Pays de la Loire) et le RAMA (Réseau Musiques Actuelles Aquitain).

Nous voulons permettre aux bars de développer leurs activités culturelles et musicales :

En précisant le cadre de la programmation et la diffusion des artistes amateurs et professionnels. Nous proposons de permettre l’exposition de la pratique amateur tout en recréant et dynamisant un bassin d’emploi pour les artistes professionnels.

En encadrant et précisant la règlementation, tant en ce qui concerne la licence d’entrepreneur de spectacle, les conséquences des règlementations en matière de nuisance sonore, les bruits de voisinage et les diverses formations liées à la sécurité et au permis d’exploitation. En garantissant un financement de ces activités et tout particulièrement des emplois artistiques par des aides des collectivités publiques à l’emploi, la mise en œuvre d’un Fond d’aides à l’emploi regroupant fabricants et distributeurs de boissons et en permettant l’intervention de Fonds publics pour aider à l’équipement et les mises aux normes.

Nous avons très bon espoir de voir se mettre en place ces dispositifs dans les prochains mois.

Nous avons besoin de vous : signez et faites signer l’appel qui suit

Le 21 avril, à l’occasion du Printemps de Bourges a été officiellement lancer le dispositif « Cafés Culture ». Tu es le bien venu et ton témoignage écrit nous sera bien utile pour dépasser les derniers obstacles. Merci

Que vivent les « cafés cultures »

Mars 2009
Depuis plus d’un an une plate-forme nationale sur les « cafés cultures » a été créée par le Collectif Culture Bar – Bars, le Snam-CGT , L’UMIH , la Région Pays de la Loire, la Région Aquitaine. Elle est animée par le Pôle et le RAMA et soutenue par le Ministère de la Culture et de l’Intérieur.

Cette plate forme cherche des solutions cohérentes, règlementaires et financières afin que les « cafés cultures » continuent à exister, tout en respectant et en développant un cadre légal pour les pratiques artistiques qu’ils abritent. Lieux essentiels à l’expression artistique et culturelle, ils doivent pouvoir accueillir de la pratique réellement amateur et recevoir en les rémunérant des artistes professionnels. Mais aujourd’hui, il y a urgence : un par un, les cafés disparaissent... Parce que le café, où nous avons débuté, est un lieu « starter », permettant aux musiciens et artistes amateurs ou néo-professionnels de réaliser leurs premières scènes.

Parce que le bar, où nous retournons régulièrement pour jouer, écouter, rencontrer, est un lieu d’expérimentations, de « rodage » de nouvelles pratiques, un lieu de promotion pour les projets artistiques, tant en direction du public que des professionnels.

Parce que le troquet est un lieu de proximité offrant une relation privilégiée entre les artistes et le public, un lieu d’accès à la culture pour tous, un lieu d’exercice professionnel pour de nombreux artistes. Parce que les « cafés cultures » sont aussi des acteurs sociaux de la cité permettant le lien social, le brassage et la rencontre des publics, la régulation des comportements et des consommations, les paroles et les échanges, le droit à la fête et l’aménagement du territoire urbain, suburbain ou rural. Ils sont des artisans économiques majeurs, notamment dans le secteur culturel.

 Nous artistes, chanteuses, chanteurs, musiciennes et musiciens soutenons avec passion cette démarche pour que vivent les « cafés cultures »


SNAM-CGT : union Syndicale Nationale des Artistes Musiciens
UMIH : Union des Métiers de l’Industrie Hôtelière
le Pôle : Pôle de coopération des acteurs pour les musiques actuelles en Pays de la Loire - Site internet
RAMA : Réseau Musiques Actuelles Aquitain
Ministère de la Culture : Direction de la Musique, de la Danse et des Spectacles

Cafés Cultures : Définition



SNAM - CGT - 14 /16 rue des Lilas 75019 Paris - 01 42 02 30 80 - snam-cgt@wanadoo.fr